Manue & Cie

02 juillet 2008

Hé hé...

J'ai décidé de refaire ce blog ! (Voilà près de... un ans et demi que je n'y étais plus allée xD )

J'ai décidé de m'en servir pour une de mes
histoires...

Bon, Si je la finis (ce qui risque d'être dur !) J'en mettrais d'autres ! ^^

Pour le moment, je ne mets que le
premier chapitre, pas encore corrigé (dans les syntaxes et tout, j'suis pas une Littéraire xD)


J'espère que vous apprécierez !!


Bisoww les gens !

Posté par Yuffie123 à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le petit début ^^

Chapitre 1 : Première rencontre

Boum !

La jeune fille se retourna vivement.

Boum !

Elle se pencha pour effleurer l’emprunte de pas, puis observa la route en terre devant elle. Il n’y en avait pas d’autres.

Boum !

Finalement, elle prit une dague et suivit les traces dans la forêt, courant avec agilité entre les troncs et les buissons.

Un cri.

Ses dents grincèrent de frustration et elle accéléra sa course.

Un hurlement de terreur…

Elle déboula dans une clairière argentée par la pleine Lune. Sa prise se raffermie autour de la poignée de son arme et elle chercha frénétiquement du regard l’origine de ces bruits. Ses yeux aiguisés aperçurent un mouvement au nord. Elle y courut, plus rapide que n’importe qu’elle jeune fille de son âge. Sur le sol, une mare de sang. Elle ramassa l’arme à feu et siffla en y trouvant des balles en argent. Il en manquait trois. Inquiète, elle suivit les traces sanglantes jusqu’à une falaise. Puis elle le vit. Colin. Son frère. Tenant le chasseur de loup-garou par-dessus le précipice. Elle poussa un cri et se jeta sur eux. Trop tard. Colin avait lâché l’homme qui, à présent, devait être mort par dislocation. La jeune fille lança un regard à son frère, mécontente.

« Tu aurais du m’attendre… »

L’étrange créature mi-homme, mi-loup, prit peu à peu une apparence humaine. Colin était blond, comme le laissait deviner sa fourrure caramel clair. Ses yeux, en amandes comme ceux d’un chat, était aussi noir que ses crocs étaient blancs. Dans le clair de lune, la jeune fille pouvait sans mal détailler le visage brut et séduisant de son aîné, qui n’exprimait aucun remords. Tout ce qui restait de ses habits était un pantalon en loque et un gilet qui ne cachait presque rien de son corps puissamment musclé et légèrement halé. Il baissa les yeux pour la regarder, puis sa main se posa sur son épaule.

« Au lieu de me sermonner, tu devrais m’aider à extraire ces trois balles… »

Il lut dans le regard de sa sœur un début de panique, rapidement maîtrisé. Remettant sa dague dans son fourreau, elle l’aida à s’asseoir et se mit au travail. Ses doigts opéraient avec agilité, et le jeune loup-garou n’eut pas le temps de grogner de douleur que les balles gisaient sur l’herbe à côté de sa sœur.

« Tu es mon ange à moi, ma petite Maya… soupira t il en lui caressant les cheveux. »

Elle le regarda de ce regard bleu vif qui remplissait son cœur d’amour. Puis un sourire se dessina sur ses lèvres.

« Petite ?

- Bien plus que moi… »

Son sourire se transforma en moue. Elle était bien plus petite que tous les autres membres de la meute, et son frère n’en ratait pas une pour le lui faire remarquer. Elle se redressa du haut de son mètre soixante sept, levant son menton avec défi. Colin se pencha et lui effleura la joue d’un baiser.

« J’ai entendu dire certains que c’est ce qui faisait ton charme. »

Maya leva les yeux aux ciels puis tourna le dos à son frère.

« Père doit nous attendre. (Elle jeta un coup d’œil au corps en bas de la falaise.) On va encore devoir bouger…

- Je suppose, soupira le jeune homme en haussant les épaules. Ça fait le quatrième en cinq mois. Ça devient inquiétant.

- Avec la chasse aux loups s’associe la peur de l’étrange… Et m’étonnerait pas que toutes les créatures de la nuit soient pourchassées.

- Les humains sont si agaçants !

- Ta mère en était une… lança Maya avec un sourire ironique.

- Je parlais de la communauté, répondit Colin en essayant de mettre un semblant d’ordre dans ses cheveux. Il y a beaucoup d’humain que j’apprécie. Au cas par cas.

- Ouais ouais… »

La jeune fille se mit en route. Elle n’avait pas encore seize années, et pourtant s’était surprise à détester les humains, et toutes les autres créatures, plus que de raison. Mais, elle ne pouvait s’empêcher de leur chercher des excuses. La main de son frère se glissa dans la sienne et ils regagnèrent la meute silencieusement.

Posté par Yuffie123 à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Suite du chapitre 1 !

Maya regarda autour d’elle.

Des arbres.

Des maisons.

Des humains.

Elle sentit les bras de Colin lui entourer les épaules. Ils avaient 73 années de différences, et pourtant était très liés. Alors que le jeune loup-garou avait une humaine comme mère, Maya avait une louve. Elle était donc née en louve. Une petite louve blanche que sa mère, voyant la différence de cette progéniture, avait confiée à son père. Ce fut Colin qui l’avait élevé. Quand elle avait pu se transformer, le jeune homme était tombé sous le charme de cette petite créature blonde aux immenses yeux bleus. A cette époque, elle n’avait que cinq ans. Mais les loups mûrissent plus vite que les humains, et elle atteignit sa taille adulte en moins de deux ans. Depuis, Colin protégeait cette délicate jeune femme qu’était Maya. Enfin, délicate en apparence. Elle n’avait pas encore la permission de se transformer en mi-loup, mi-femme, mais, en louve, elle était impressionnante. Plus petite, certes, mais si nerveuse que tous la craignait. Mais là, frissonnant dans le froid, elle ne terrifiait personne. Il la serra un peu plus, lui communiquant la chaleur de son corps d’homme. Elle sourit et le remercia d’un souffle. Puis son regard se perdit dans le paysage.

« Tu devrais aller voir, suggéra Colin. Ça te rassurera !

- Rassurera sur quoi ? demanda t elle, feignant l’incompréhension.

- Les humains, soupira Colin. Tu pourras voir que certains ne sont pas comme tu les imagines.

- Tu te fais attaquer, avoue qu’il t’agace, moi je les défends et …

- Tu les hais, je le sais. Tu es plus louve, et pour cela, tu ne ressens aucune sympathie à leurs égards.

- Pourquoi les défendrais-je alors ?

- Pour te donner bonne conscience.

- Tu dis vraiment n’importe quoi, grogna la jeune fille en jetant un coup d’œil faussement dédaigneux à son frère.

- Réfléchis y. tu pourrais te faire des amis. Et ainsi éviter que l’on ne nous soupçonne encore d’être des créatures sans foi ni loi. »

Elle ne répondit pas, fixant l’horizon avec agacement. Colin soupira et retourna auprès de la meute. Maya le regarda partir du coin des yeux, puis fronça les sourcils. C’était ridicule, cette aversion pour un peuple inconnu. En tant que louve, elle s’agaçait de cette facette humaine qu’elle possédait, balayant les principes lupins. Au bout de quelques minutes, elle inspira profondément et se dirigea vers le village.

Posté par Yuffie123 à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Interruption !

Vous aurez compris que je fais au fur et à mesure, pour que ce ne soit pas trop long, d'un bloc quoi...

Et pis, j'essaie d'
inverser l'ordre des messages aussi, ... mouarf !

Si vous aimez, faites le moi
savoir, et donnez moi des conseils ! J'suis pas une pro, après tout xD

Une petite représentation de Maya en louve, ça vous dit ?
(Trouvée  sur le net, pas de scan désolée !)

1350655724_small

Posté par Yuffie123 à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Allez, on poursuit !

La fête battait son plein.

Mieux, on s’amusait.

Enormément.

Maya regarda autour d’elle, intriguée. Certes, elle savait faire la fête, mais pas ce genre de fête là. Pas avec cette boisson à l’odeur forte et donnant le tournis, pas avec ces rires gras et cette décadence. Elle contourna un couple qui semblait occupé à s’explorer les amygdales et trouva un coin calme où elle pouvait observer les humains en toute tranquillité. Ils portaient tous des vêtements étranges, allant des animaux, à des créatures de la nuit tel des fantômes. Elle attrapa le bras d’un jeune garçon.

« Pourquoi y a-t-il une fête ?

- Parce que c’est carnaval ! »

Et avant qu’elle ne puisse demander ce qu’était le carnaval, il fila. De plus en plus curieuse, la jeune fille observait chaque détail de la fête, et se surpris à sourire. Un sourire franc et appréciateur. Un jeune homme se laissant lourdement tombé en face d’elle, de l’autre côté de la place, attirant son attention. Il était grand et fortement séduisant, fascinant même, avec des cheveux noirs comme la nuit, élancé et athlétique. Il souriait autour de lui, donnant des tapes sur les épaules. Une femme se pencha vers lui, lui offrant une vue plongeante de son décolleté, mais il la repoussa avec un sourire poli. Puis il leva les yeux qui rencontrèrent ceux de Maya. La jeune fille les détourna aussitôt, consciente que fixer quelqu'un était impoli chez les humains. Un instant après, le jeune homme se laissa tomber à côté d’elle. La jeune louve fit mine de ne pas s’en être aperçut et continua à détailler la fête, mais aucune de ses observations ne s’imprima dans son esprit.

« Curieux, n’est ce pas ? »

Elle regarda son voisin. Il souriait, dévoilant des dents d’une blancheur éclatante. Si de loin il avait pu paraître beau, de près, il l’était encore plus. Elle le dévisagea, peu habitué au charme délicat et gracieux du jeune humain. Il se pencha vers elle, ses yeux émeraudes plantés dans le bleu vif de Maya. La jeune louve recouvra l’usage de la parole.

« Effectivement… Je n’ai jamais rien vu d’aussi curieux, comme vous dites, répondit elle en désignant un humain torse nu, buvant la bière à même le baril. »

Le jeune homme éclata d’un rire séduisant puis tendit sa main.

« Je me nomme Allen.

- Maya, répondit elle en lui tendant la sienne.

- Très beau nom. Êtes vous d’ici, Maya ? (La jeune fille sentit ses joues rosir.)

- Pas vraiment, nous sommes de passage, et mon frère m’a suggéré de venir faire un tour…

- Votre famille laisse une jeune fille sans défense descendre seule au carnaval ? s’esclaffa Allen. Etonnant !

- Ne vous en faites pas pour moi, répondit Maya.»

Allen lui offrit un petit sourire en coin et ils observèrent tout deux la fête. Puis Maya rompit de nouveau le silence :

« Et vous, êtes vous d’ici ?

- Non. Mais je suis déjà venu, plusieurs fois.

- Restez vous longtemps dans le coin ?

- Sûrement une semaine ou deux. (Il lui jeta un coup d’œil.) Et vous ?

- Aussi longtemps que nous le pourrons. (Elle tripota sa robe.) Mon père aime voyager, et je ne serais pas surprise si dans une semaine nous bougeons encore…

- Autant vous amuser, alors ! »

Et il lui attrapa la main. Le contact réchauffa automatiquement Maya, dont le rythme cardiaque s’accéléra légèrement. Avec un sourire charmeur, Allen l’entraîna sur la piste de danse. La jeune fille n’avait jamais dansé avec un homme de sa vie. Mais Allen la saisit fermement par la taille et l’entraîna dans une valse virevoltante. Il était excellent danseur, mais la musique ne collait pas avec leurs mouvements. Grand bien me fasse, marmonna silencieusement Maya. J’ai l’impression de rêver…

Ils ne se quittaient pas des yeux, autant fascinés l’un que l’autre, seuls dans leur bulle. Doucement, leurs corps s’entrechoquèrent doucement et la danse se fit plus lascive. Maya ferma les yeux en sentant le parfum entêtant d’Allen. Se dernier se pencha comme pour l’embrasser… Puis Maya entendit le hurlement. La musique s’arrêta, le silence se fit. Elle se détacha d’Allen, craignant avoir commencé la transformation. Non. Un vampire aspirait le sang d’une jeune humaine. Maya sentit Allen se déplacer vers le vampire. Puis le vit le tirer en arrière. Ses yeux exprimaient… de l’agacement. Et un peu de colère. Maya se remit du choc beaucoup plus rapidement que les humains. Puis ceux-ci s’enfuirent en criant. La jeune louve ne bougea pas, fixant obstinément les deux vampires. Allen criait :

« Espèce d’idiot ! En public ! »

L’autre, les cheveux roux, un air coquin et follement beau avait la tête baissée, les yeux débordant de culpabilité. Brusquement, ils se retrouvèrent seuls tous les trois. Allen se tourna vers elle, fronçant les sourcils. Le rouquin leva les yeux et l’aperçut.

« Tu devrais relâcher l’envoûtement.

- Je l’ai déjà fait…

- Alors comment… ? »

Maya éclata alors de rire. Elle était tellement hilare qu’elle se laissa tomber sur le sol. Des vampires. Elle n’avait même pas été fichu de reconnaître les pires ennemis de son espèce. Pire, elle ne ressentait pas la haine qu’était sensé accompagner la contact avec l’un d’eux. Elle essuya une larme en calmant sa respiration. Tordant. Vraiment. Les deux vampires la regardèrent avec dédains.

« Elle doit avoir perdu la tête à cause du choc, suggéra Allen.

- Où alors, ta proie est une folle. »

Proie ? Le visage de Maya se durcit et elle se releva. Elle fit un pas hésitant vers les vampires, puis un autre, plus sur. Elle les dépassa et se pencha vers le corps. La jeune femme était encore vivante. Mais elle ne survivrait pas longtemps, avec une hémorragie pareille. Maya parla sans même réfléchir.

« Vous avez bu assez pour qu’elle se transforme ? »

Les deux hommes se regardèrent. Puis le roux répondit :

« Non.

- Ok. »

Elle se mordit le doigt avec assez de force pour le faire saigner, puis le posa sur la plaie, qui se referma aussitôt. Elle se pencha et lui donna le souffle du loup, qui redonnait des forces aux blessés. Lorsqu’elle se releva, les deux hommes n’avaient pas bougé. Elle s’approcha vers eux, puis se pencha pour les flairer, attendant la réponse violente du loup en elle. Rien. Elle recula en fronçant les sourcils. L’odeur du sang lui donnait le tournis, de même que cette situation. Elle détaillait les vampires, cherchant désespérément le détail qui la transformerait. Rien. Enfin, elle soupira.

« Vous feriez mieux de vous éclipser avant que les humains ne reviennent, armés, cette fois ci. »

Un sourire cruel étira les lèvres d’Allen. Maya vit alors les crocs. Elle sentis un frisson la parcourir. Ni de peur ni de haine.

« Nous ne craignons pas les humains.

- Et le soleil ? C’est bientôt l’aube.

- Non plus.

- Les pieux ?

- Que sont quelques morceaux de bois ?

- Qu’ils se contentent tout bonnement de vous taillader ?

- Qu’ils essaient… (Maya soupira devant l’arrogance du vampire.)

- Il y a des chasseurs de vampires qui sont loin d’être des ignorants, et qui, contrairement à moi, doivent savoir comment vous éliminer. Vous devriez partir avant que l’un d’eux ne vous prenne en chasse… »

Allen fronça les sourcils puis se pencha vers elle. Maya sentit encore le parfum capiteux de sa peau, la tête lui tourna encore.

« Pourquoi vous inquiétez vous à notre sujet ?

- J-je ne m’inquiète pas, répliqua la jeune fille. J’essais juste de me débarrasser de vous avant l’aube, afin de sauver cette pauvre fille. (Elle trouva plus d’assurance.) Les humains l’ont vu être mordu par un vampire et penseront qu’elle en deviendra une aussi. L’épreuve du soleil devrait suffire à les dissuader qu’elle en est une. Mais s’ils vous voient en plein soleil… »

Ils la regardèrent silencieusement. Puis le rouquin disparut. La jeune fille sursauta mais de ressaisit. Allen se pencha vers elle, effleura son cou de ses lèvres. Elle recula brusquement, son cœur battant à la chamade. Avec une moue ironique, le jeune vampire fit une gracieuse révérence et disparut. Aussitôt, Maya s’occupa de la jeune fille évanouit. Elle chercha autour d’elle de l’eau et un endroit où l’allonger. Elle renversa une table et la déposa avec douceur, puis chercha parmi les carafes une qui contenait de l’eau. N’en trouvant pas, elle en prit de la fontaine. Une heure plus tard, les villageois revenaient armés et prudents. Voyant que seule la jeune fille blessée et Maya se tenait sur la place, certains baissèrent leurs armes. Le chef du village s’approcha.

« Où sont les vampires ? tonna t il. »

Maya se tourna vers lui, les traits tirés d’épuisement. Elle n’avait cesser d’utiliser ses capacités de loup pour tenter de sauver la jeune fille. Elle répondit néanmoins d’une voix forte.

« Ils ont disparut…

- Que fais tu là ? Tu n’es pas de notre village…

- Je suis de passage dans le coin.

- Comment se fait il que…

- Je me suis cachée. Apparemment, le deuxième vampire m’avait hypnotisé et je n’ai pas pu m’enfuir.

- Pourquoi ne t’a-t-il pas mordu ?

- Il était trop furieux, je pense. J’ai été libéré dès qu’ils ont disparut… »

L’homme parut satisfait de sa réponse. Une femme s’écria :

« Belinda ! oh, ma Belinda va devenir une vampire ! »

Maya regarda la femme. Elle était en pleurs, les bras entourant son ventre comme si elle subissait d’affreuses douleurs… Elle lui sourit.

« Ne vous en faites pas. Votre fille est vivante et tant que son cœur bat, elle ne deviendra pas une vampire.

- Comment le savez vous ? demanda aussitôt un homme, soupçonneux.

- De là où je viens, les vampires pullulent et il y a des morsures assez souvent, mentit Maya. Mais la grande majorité des victimes sont soit mortes, soit toujours humaines. Notre guérisseur suppose que les vampires doivent boire une certaine quantité de sang pour transformer un humain. Qui meurt en dix minutes exactement. Et revit après. Votre fille a survécut au-delà de ces dix minutes. Cela fait plus d’une heure et la plaie s’est déjà refermée. »

Les villageois s’approchèrent et certains touchèrent Belinda en regardant maya, peu convaincu. Elle ajouta aussitôt :

« Attendez le lever du soleil et vous serez fixés. »

Tous hochèrent la tête. Lorsque leur attention ne fut plus que sur Belinda, Maya s’éclipsa discrètement.

Han han, je sais je sais, c'est rapide et improbable...
Et pis ce passage est plus long xD

Posté par Yuffie123 à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour le fun, encore un morceau...

« Vraiment ? s’esclaffa Colin. Tu ne haïssais pas les vampires ?

- Et j’aurais du leurs sauter à la gorge ! s’écria Maya en secoua sa cascade de cheveux blonds. Je ne comprends pas.

- C’est peut être parce que tu es trop jeune… Ou que tes sens de loup garou sont affaiblis sous ta forme humaine, fit un autre jeune de la meute.

- Ou alors ils étaient vraiment faibles… ajouta un autre.

- Ou vraiment fort, contra Colin. Pour se téléporter…

- Le rouquin paraissait plutôt jeune, marmonna Maya. Mais pas dénué de force… Le brun lui… Je ne sais pas… »

Son père lui posa la main sur l’épaule. Ils avaient pris la route dès que Maya était revenue et elle avait enfin raconté l’histoire une demi journée près leurs départ. La voix grave de Fir-hen détendit la jeune louve.

« Ne t’en veux pas. Tu as bien d’autres talents pour te préoccuper de cette défaillance…

- J’aurais du les éliminer…

- Tu n’as que seize ans, et n’y connais rien. ta réaction a été la plus sage. »

Sur ce, il retourna en tête de la meute. En temps normal, ils se déplaçaient en loups. Mais depuis le début de la chasse, il y a trois ans… Colin entoura d’un bras les épaules de sa sœur.

« La prochaine fois, hurle, j’arriverais en courant…

- Il n’y aura pas de prochaine fois, marmonna la jeune fille. Dès que je vois un homme fascinant, je trace ma route. »

Le rire de son frère se répercuta dans la forêt. Puis il se pencha vers l’oreille de sa sœur.

« Comment trouves tu les humains ?

- Peureux, faibles, et crédules. Sans oublié sans gène, étrange et… Ma foi, tu as raison, certains peuvent être appréciables…

- Aha ! Je savais que l’on serait du même avis.

- J’ai cru comprendre qu’ils aiment boire un liquide mousseux. C’est quoi ?

- De la bière, répondit un loup plus âgé que le reste du groupe formé autour de Maya. Evite d’en boire, ça fait perdre le contrôle de notre corps.

- N’écoute pas Grahim, gloussa Colin. La bière, ça met de bonne humeur, tout comme le vin, d’ailleurs…

- Ou les liqueurs !

- Le whisky…

- C’est quoi ? demanda Maya.

- De l’alcool, répondit une femme avec une grimace. C’est fort et…

- Procure des sensations agréaaaaaables ! ricanèrent les trois amis de Colin et Maya. »

La jeune fille écouta la dispute entre la louve d’un âge certain et les jeunes loups autour d’elle. Colin et Liam avait le même âge et étaient les plus âgés, soit 89 ans. Jasmay devait avoir dans les 65 années et Yolin 37 ans, tout au plus. Avec les 16 ans de Maya, ils formaient le groupe des plus jeunes de la meute. Ils se confrontaient sans cesse aux adultes et n’obéissait qu’aux ordres de Fir-hen. Maya pensait que leur attitude était bien peu celle d’un loup, mais s’étaient rendu compte que c’était un compromis entre le côté loups et le côté humain. Elle conservait néanmoins ses habitues de loups et obéissait humblement aux plus puissants. Aussi, elle ne participait jamais à ce genre de discussion. Elle en profita pour se glisser en fin de file et réfléchir aux évènements de la nuit. Elle les repassa dans sa tête, jusqu’au moment où Allen se penchait vers elle… Avait il prévue de l’embrasser, ou s’était il pencher pour… non, pas en publique. Sûrement qu’il voulait lui demander si elle voulait bien le suivre dans une ruelle sombre… A cette idée le cœur de Maya s’affola. Elle revit les crocs du vampire. Elle ne nia pas avoir eut peur… Mais elle avait surtout était fascinée. Elle voulait le revoir. Peut être qu’il n’avait pas réussi à rompre l’envoûtement… Plongée dans ses pensées, la jeune fille suivit silencieusement sa meute.

Posté par Yuffie123 à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Et fin du premier chapitre !!

Han han, j'efface, c'était vraiment pas top ! J'ai enchainé sur le second chapitre !! Que je mettrai... Allez ce soir, Just for Fun ! xD


En attendant, je le termine ! (J'ai du temps à tuer xD )

Bisowww les gens !!

Posté par Yuffie123 à 17:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Et voilou !

Bon, et bien, je vais essayer de faire le deuxième chapitre ce soir.

Pour le moment, on ne comprend pas trop l'histoire, mais le chapitre deux entamera vraiment, PROMIS !

(J'avoue que moi même ne voit pas le rapport avec la suite xD)

A plus plus les gens !

Ps : J'vous mets une p'tite image de comment j'vois Allen xD
(Trouvé sur internet...)

5npknuty

Posté par Yuffie123 à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]